Devenir Freelance Etudiant

Lancer sa carrière pendant ses études

Etre étudiant et gagner plus de 1000 euros par mois pendant ses études ? Travailler pour des grands groupes ou des startups réputées tout en étudiant à côté ? Gérer son emploi du temps et n’être jamais obligé de se déplacer pour travailler ?


Avant, j’étais une étudiante pauvre. Et j’avais peur. J’avais peur de ne pas réussir à joindre les deux bouts.

Je passais mon temps à distribuer des flyers à la sortie du métro ou à promener des chiens sous la pluie. J’avais l’impression d’être une moins que rien que personne ne considérait. Et tous les mois, je luttais désespérément pour payer mon loyer ou faire mes courses tout en révisant mes cours.

Je paniquais quand je pensais à l’école où j’avais été acceptée qui me faisait rêver mais qui était juste trop chère et inaccessible. Je cherchais un job étudiant, n’importe lequel, pourvu que ce soit payé un peu plus que le SMIC et qu’il me permette de travailler la nuit ou le weekend, et tant pis pour mes cernes.

J’étais épuisée. A bout de nerfs. J’avais l’impression que je n’y arriverai jamais, que je n’étais pas née au bon endroit et je détestais tous ceux dont les parents étaient assez riches pour ne pas avoir à se soucier de choses comme un loyer ou des frais de scolarité.

Quant à l’idée de voyager, se payer une activité sportive, ou même aller au resto avec mes amis ce n’était juste pas possible. J’étais gênée devant les autres, le moindre sujet me rappelait à quel point j’étais pauvre. Je vivais dans la privation et j’avais peur. J’avais peur de ne pas y arriver et de devoir rester comme ça toujours.



Je vais te dire un truc.

Tu n’es pas obligé de vivre comme mon moi d’il y a trois ans. En devenant freelance étudiant à côté de tes études, tu peux créer un futur qui te ressemble.

Tu peux créer un futur où tu n’aurais plus jamais à te soucier de ton futur financier et où tu te rendras compte que l’argent n’est qu’une suite de chiffres. Tu peux créer un futur où tu pourras travailler depuis n’importe où à partir du moment où tu as une connexion internet. Tu peux créer un monde où tu auras de la vraie valeur ajoutée et où tu travailleras avec de grandes entreprises pendant tes études.

Et ça n’a pas de prix. D’être jeune et d’être libre. De pouvoir décider de l’argent qu’on gagne et comment on le gagne sans jamais faire de compromis sur ses études.

Your Instructor


Cléa Jordier
Cléa Jordier

Je m’appelle Cléa, j’ai 21 ans.

Je n’ai pas encore terminé mes études. Et je suis devenue une référence du freelancisme étudiant. J’ai été interviewée par Madyness et Les Echos . J’ai même été ambassadrice de la plateforme dédiée au freelancisme Crème de la Crème.

En trois ans, ma vie a radicalement changé. D’étudiante pauvre et stressée je suis passée consultante junior prospère. Pour y arriver, ça a été simple : je me suis lancée corps et âme dans ma vie de freelance étudiant.


Vue dans la presse


 

Un jour, alors que je m’étais expatriée en Finlande, prête à tout abandonner pour tenir un ranch parce que je n’arrivais plus à payer mon loyer ou mes études sur Paris, j’ai découvert un forum de mamans au foyer. Pas n’importe quelles mamans au foyers. Elles étaient freelances.

Freelances ?

Elles étaient payées à la mission, sans contrainte horaire et pouvaient travailler de chez elles. Et elles gagnaient très bien leur vie comme ça.

Bon, je ne suis pas devenue maman au foyer, quoique si j’étais restée plus longtemps en Finlande je n’aurai pas eu beaucoup plus de perspectives d’avenir.

Mais je me suis rendue compte qu’il y avait milles et unes façons d’envisager un emploi autrement. Que dans certains cas, à aucun moment il n’était nécessaire d’être sur place pour travailler. Alors j’ai commencé timidement à écrire mes premiers articles pour des agences. J’avais tout juste 18 ans, j’étais coincée dans un village perdu près de la frontière russe et je me disais que je n’avais rien à perdre.

Le jour où je n’ai plus su rester coincée à Finlande à garder des vaches et à sentir le foin, je suis rentrée sur Paris. Et cette fois-ci, c’était beaucoup plus clair : je savais qu’on pouvait gagner de l’argent “sur internet” de façon saine. Passer par des agences ne m’aidait pas beaucoup parce que j’étais dépendante de leur bon vouloir. Les choses étant ce qu’elles étaient, je devais réussir à trouver mes propres clients moi-même.

Alors j’ai commencé à chercher, à m’inscrire sur des plateformes, à apprendre comment me vendre, à faire des devis, et surtout, je me suis lancée alors que je n’avais qu’un profil junior, je venais tout juste de commencer ma première année d’école. J’étais désespérée, je me disais que c’était où ça et ça mènerait peut-être quelque part, ou devoir arrêter ma formation à la fin du second trimestre parce que je n’avais pas assez d’argent pour payer une année entière.


Trois ans plus tard, je peux te dire que j’ai extrêmement bien fait de m’accrocher.

Le mois dernier, j’ai fait 2000 euros. Et encore, c’était un petit mois. J’étais en Australie, au RMIT pour finir un échange universitaire. J’en ai profité pour vadrouiller un petit peu au Japon, au Vietnam et en Indonésie. Et là, je suis au Canada pour l’été pour passer mon diplôme d’hypnothérapeute. Ca n’a absolument rien à voir avec mes études. Mais j’en avais très envie depuis longtemps. La formation coûte 4000 euros. Que j’ai pu avancer cash. Comme ça. Sans même vraiment économiser.

Ca m’aurait semblé absolument impossible il y a trois ans. J’ai le budget d’une toute jeune diplômée et je suis encore en étude. Je travaille pour des sujets qui me passionnent et qui m’amènent de l’expérience. Je construis un réseau professionnel qualifié qui grossit de jours en jours. Je n’aurai absolument jamais peur de trouver un emploi. J’accumule les années d’expériences professionnelles. Et je suis toujours étudiante.

Je me suis dit que je ne pouvais pas garder ça pour moi. Alors j’ai commencé par monter une association pour inciter les étudiants à se lancer en freelance à la Web School Factory. Quasiment toute ma promo s’est déjà lancé et sait comment gérer une carrière de freelance avec succès.

J’ai compris qu’être étudiant ne voulait pas dire manquer d’expérience, qu’on pouvait se servir de ce statut comme d’un atout indéniable, qu’il y avait des timings et des points étapes précis à respecter dans la prise de contact avec un client. Bref, j’ai compris la méthode qui marche.

Et surtout, je sais qu’il n’y a pas de bon moment pour se lancer. Le seul bon moment c’est celui que tu as décidé. Et demain c’est déjà presque trop tard. Il faut arrêter de se dire qu’on se lancera en freelance une fois diplômé alors qu’on a toutes les compétences et capacités de le faire maintenant.

Une association seulement dans mon école, ce n’était pas assez. Sur le blog, de nombreux inconnus ont commencé à m’envoyer toujours plus de mails pour me poser des questions. Elles se répétaient souvent, il fallait bien centraliser ça quelque part.


Alors j’ai créé la formation Devenir Freelance Etudiant.

Une formation en 6 modules qui regroupe absolument tout ce qu’il faut savoir pour bien lancer sa carrière de freelance étudiant.

Sur le marché, c’est la seule qui se concentre uniquement sur les étudiants. Parce qu’on a pas les mêmes problématiques quand on a 20 ans et qu’on est toujours à l’école par rapport à un profil senior de 35 ans qui veut se lancer en indépendant !

Devenir Freelance Etudiant condense :

  • Les questions administratives propre au statut d’étudiant et auto-entrepreneur
  • La façon de faire son personal branding avec un profil junior même sans expérience
  • Comment trouver ses premiers clients quand on n’a pas de réseau qualifié
  • La manière de prendre partie de ses études pour apporter une vraie valeur ajoutée
  • Et plus encore…

Class Curriculum



Tu peux recevoir une garantie de remboursement jusqu’à 30 jours après ton achat. Il te suffit d’envoyer les preuves que tu as complété les activités et points étapes - rien de plus.

En participant au programme Devenir Freelance Étudiant, tu reçois également des bonus dont :

  • 1 vidéo bonus, introduction à la relation client d’une valeur de 50 euros
  • 1 vidéo bonus, éviter les arnaques à la création d’entreprise d’une valeur de 30 euros
  • 1 walkthrough, démarches administratives pas à pas d’une valeur de 30 euros
  • 1 walkthrough, les meilleures plateformes de freelances étudiants d’une valeur de 20 euros
  • 1 document, APL, bourses, foyer fiscal, comment rassurer ses parents ? d’une valeur de 30 euros
  • 1 document, 5 outils indispensables pour gérer cours et vie de freelance étudiant d’une valeur de 30 euros
  • 1 infographie, les fourchettes de prix juniors selon les missions d’une valeur de 25 euros
  • 1 surprise… d’une valeur de 50 euros

Les bonus à eux seuls valent plus de 250 euros…

Si je devais te faire un coaching individuel de plusieurs heures pour t’accompagner pendant tout le début du lancement de ta carrière, ça coûterait sûrement plus de 400 euros…

Et le prix de la formation ?

Moins de 100 euros.

Voilà, c’est dit. Je me souviens exactement dans quelle situation j’étais quand j’étais étudiante et pauvre. Et je n’aurai jamais pu mettre plus de 100 euros dans un produit, même s’il aurait pu changer ma vie. Alors je te donne toutes les clés pour lancer ta carrière de freelance étudiant pour moins de 100 euros.

En ce moment, le produit est en beta-test. Il est en perpétuel amélioration. En achetant la première version de Devenir Freelance Etudiant maintenant tu :

1) Fais de précieuses économies

2) Bénéficie de touuuutes les mises à jour et contenus bonus ajoutés a posteriori

3) Donne une chance à tes rêves

Get started now!



"Cléa m'a aidée à prendre confiance en moi. J'avais conscience de ce que j'étais capable de faire, mais j'avais peur de me lancer. Je ne savais pas par où commencer. Au final grâce aux conseils et au coaching de Cléa je me suis faite 1550€ le premier mois. J'avais juste besoin d'être poussée et c'est ce que Cléa a fait."

- Nina, Freelance étudiante développeur web

"Cléa a su rapidement identifier les points sur lesquels je devais travailler et faire attention. Elle m’a permis de prendre confiance en moi et de me lancer dans les bonnes conditions. Le premier mois j’ai gagné un peu plus de 600€."

-Charles, Freelance étudiant UX design

"J'ai partagé un café avec Cléa juste après avoir débuté le freelance. En plus d'avoir passé un super moment, elle m'a énormément aidé grâce à ses conseils et ses retours d'expérience. Suite à ce moment, j'ai pris confiance en moi et j'ai signé mon premier contrat. Merci encore !"

- Valentin, Freelance étudiant SEA

Imagine...

Ne plus jamais avoir besoin de faire du baby-sitting pour être payé des clopinettes.

Ne pas avoir l'impression de perdre ton temps en faisant un job étudiant que tu n'aimes pas.

Devenir une référence dans ton domaine et commencer à négocier des CDI...avant même d'avoir fini tes études !

Si toi aussi, tu veux prendre en main ta carrière et devenir un étudiant riche, inscris-toi dès maintenant au programme Devenir Freelance Etudiant.

Get started now!



Attention néanmoins, je dois te prévenir.

Je préfère que tu ne perdes pas ton temps. Cette formation n'est pas pour ceux qui :

  • Aiment attendre de recevoir des directives de leurs managers et qui ont peur de prendre des décisions
  • N'aiment pas travailler dur pour montrer leur valeur
  • Ne sont pas capables de dégager au moins 5h par semaine pour leur carrière de freelance étudiant
  • Préfèrent se plaindre et dire que le monde est injuste au lieu de retrousser leurs manches et de foncer


Je préfère de loin que tu ne t'inscrives pas si tu te reconnais dans un des points de cette description. Etre freelance étudiant, c'est du travail. Rien ne va te tomber tout cuit dans la bouche. Par contre, c'est le travail le plus valorisant qui soi et si tu es motivé, je te garantie que c'est la meilleure chose que tu puisses faire.

Frequently Asked Questions


Ca marche pour TOI qui travaille dans le numérique, mais moi je suis étudiant en architecture, comment je peux être sûr.e que je peux me lancer en freelance ?
Si tu étudies dans le numérique, je peux t’assurer les yeux fermés que tu vas trouver des missions. Il y en a littéralement tous les jours. Que tu fasses du dév, du design ou du marketing. Si tu es dans le business et l’innovation, c’est pareil. Tu trouveras des études de marché, des réalisations de business plan, des stratégies RH et bien d’autres. Pour les autres secteurs, je ne sais pas. Je ne te dirais pas qu’il n’y a pas de mission. J’ai déjà vu passer des demandes d'architectes, de la modélisation 3D, de la rédaction de discours politiques, des compétences juridiques ou même du business développement dans le secteur du sport pour les étudiants en STAPS. Juste, il y en a moins. Donc à toi de voir. Si tu maîtrises une double compétence go for it. Moi par exemple, j’ai la double compétences lettres classiques - webmarketing. Et même si mes diplômes en latin et grec ancien ne me sont pas utiles au quotidien, c’est parfois une vraie valeur ajoutée comme argument de vente. Dans tous les cas, même si tu ne te lances pas en freelance, je t’encourage très vivement à avoir une double compétence dans un secteur du numérique. C’est une plus value sans nom pour les années à venir.
Mais moi je suis en première année d’étude, je n’ai pas assez d’expérience pour me lancer.
Chut. J’ai commencé pendant ma première année d’études quand j’avais 18 ans. Si je sais une chose c’est que l’année dans laquelle tu es ou ton âge n’a aucune espèce d’importance. Quand on parle de se lancer en tant que freelance étudiant, je te dirais même qu’il faut commencer le plus tôt possible. Tu ne te rends pas compte de toutes les compétences et soft skills que tu vas développer dans cette aventure. Il n’y a rien de plus formateur. Et si, en première année, tu es bon dans ce que tu fais et que tu as confiance en toi, tu as tout à gagner à te lancer !
Tu as fait ça, mais je suis sûre que tu n’avais plus de vie sociale. J’ai déjà cours tous les jours, alors se lancer en freelance je ne vois pas trop quand...
Je te promet que j’ai toujours eu suffisamment d’heures de sommeil, et des cours tous les jours de 9h à 17h, et le temps d’aller en boîte sur de la psy transe le weekend, et de ne jamais rater mes cours de yoga. Et non, je n’ai pas le retourneur de temps d’Hermione Granger. Etre freelance étudiant en même temps que ses études, ça demande un peu d’organisation. Mais c’est complètement modulable. Imagine un métier où tu peux travailler absolument quand tu veux et où tu veux. Le soir à minuit devant un bol de céréale ou le dimanche matin après une grasse mat’. Le temps n’est pas un problème. La première année, j’avais même gardé mon job étudiant du samedi comme un “au cas où” si jamais je ne faisais pas de chiffre d’affaire suffisant tous les mois. Et oui, j’avais le temps de tout faire. C’est quelque chose que je vais t’apprendre.

Get started now!